En vedette au Royaume-Uni actuellement : la bourde diplomatique

Évidemment, c’est plus drôle quand ça arrive aux autres. La diplomatie anglaise est actuellement mise à mal. Tout d’abord, c’est la reine d’Angleterre qui s’est laissée, aller à quelques commentaires sur la politesse de certains responsables chinois. Maintenant, c’est au tour de David Cameron. Il a traité devant les caméras de la chaîne de télévision britannique ITV, qui a su se faire oublier pour l’occasion, le Nigeria et l’Afghanistan comme des états « extraordinairement corrompus« .

Les réactions ne se sont pas fait attendre. Le président nigérian Muhammadu Buhari se trouve justement à Londres, il ne nie pas les problèmes de corruption dans son pays. Très justement et ironiquement, il en profite pour demander que « l’argent détourné par des Nigérians via la place de Londres revienne au pays”. Concernant l’Afghanistan, les réactions aux propos de David Cameron sont évidemment très dures. Un membre du parlement explique, “la corruption existe en Afghanistan, cela ne fait aucun doute. Mais le Royaume-Uni lui-même, l’Amérique et la communauté internationale portent une part de responsabilité dans l’expansion de la corruption en Afghanistan ».

Tout ceci se passe, sur fond de conférence anti-corruption justement. Le député Mohammad Farhad Sediqiest en profite pour enfoncer le clou. « Nous ne nous attendions pas à de tels propos du gouvernement britannique. C’est une insulte à la nation afghane« .

L’Afghanistan et le Nigéria font en effet partie des pays les plus corrompus au monde. Ils occupent, respectivement la 136e et 166e place sur 168 pays selon un classement de l’ONG Transparency international. Les propos de David Cameron tombent mal au moment où il essaie d’obtenir des dirigeants mondiaux, qu’ils signent la toute première déclaration mondiale contre la corruption.

Bon, on est sûr d’une chose, les diplomates anglais ont du travail actuellement…

Crédit photo :  UKTI

Laisser un commentaire