Football : l’Atlético Madrid voudrait s’offrir le RC Lens

Ah, le RC Lens, véritable club mythique, et ses non moins célèbres supporters, la fierté des chti’s et de la France entière. Eh bien, il pourrait devenir le premier club français détenu par une équipe étrangère, en l’occurrence l’Atlético Madrid qui projette de devenir le nouveau propriétaire de la formation lensoise.

Il faut dire que pour l’instant, les Sang et Or, sont à la recherche de leur glorieux passé et se débattent en ligue 2 et surtout avec leur propriétaire, le mystérieux Hafiz Mammadov venu d’Azerbaïdjan. Celui-ci, s’avère quasiment introuvable ces derniers mois, et cela bloque tous les projets de reprise. Le club est sponsorisé depuis 2013 par l’État du Caucase, mais il a arrêté de mettre son slogan sur son maillot rouge et blanc faute de paiement. L’avenir du club semble donc particulièrement flou. Gervais Martel doit trouver au plus vite 10 millions d’euros pour combler le déficit annuel d’exploitation du Racing. Il en va de la survie des Sang et Or.

C’est dire, si l’offre madrilène est intéressante pour le président Gervais Martel, qui possède une minorité de blocage. Il a prévu de présenter le projet à la DNCG en cas d’engagement écrit pour faire avancer les négociations. De fait, l’Atlético Madrid deviendrait le premier club étranger propriétaire d’un club de Ligue 1.

Ce qui intéresse, fortement le club espagnol, c’est le centre de formation du club nordiste, celui-ci est réputé et particulièrement performant, ce serait la possibilité d’ en faire une pépinière pour le club madrilène. La Gaillette, le centre de formation du club dont sont notamment sortis ces dernières années, les Raphaël Varane, Timothée Kolodziejczak, Geoffrey Kondogbia et Gaël Kakuta, bien connus outre-Pyrénées, mais aussi les Serge Aurier, Benoît Assou-Ekotto ou Adel Taarabt. C’est aussi un moyen pour contourner l’interdiction de recrutement fraîchement ordonnée par la FIFA pour non-respect de la réglementation sur les transferts internationaux de joueurs mineurs.

Il est maintenant monnaie courante que de grands clubs européens, passent des accords avec des clubs plus modestes, afin que ceux-ci deviennent une sorte de « réserve » en échange de moyens mis à disposition et d’échange de joueurs utiles aux deux parties. Cependant, ce serait la première fois qu’un club français tomberait dans le giron d’un club étranger, et serait le signe tangible que, actuellement, le PSG mis à part, les moyens financiers du football français feraient du championnat français un championnat de « seconde zone ».

Crédit photo :  fgaras62

 

Laisser un commentaire