Les compagnies d’assurances craignent l’explosion des résiliations

Avec la nouvelle législation, il est désormais possible de quitter son assureur facilement. Les clients pourraient en profiter, provoquant des inquiétudes chez les compagnies d’assurances.

Les assureurs n’avaient pas caché leur crainte depuis l’instauration de la loi Hamon et d’après un rapport rendu par le cabinet de conseil Olivier Wyman, ils n’avaient pas tort. Une étude a été effectuée auprès de 4.000 assurés en habitation et en automobile, et d’après cette étude, une très grande partie des assurés sont susceptibles de résilier leurs contrats d’assurance ou de changer d’assureurs. La loi Hamon était applicable depuis le 1 er janvier et permet plus de flexibilité pour faire jouer la concurrence. Cette loi offre aux assurés la possibilité de quitter son assureur sans préavis après 12 mois d’ancienneté.

D’après le rapport, environ 33% des assurés auto, ayant pris connaissance du dispositif de loi pensent changer de compagnie d’assurance. 27% des assurés habitations pensent faire la même chose. Ces chiffres sont assez faibles, mais suffisent à ébranler les assureurs craignant un important séisme du marché à partir de 2016. De ce fait, les contrats qui ont été signés en 2016 auront un an d’ancienneté et peuvent être résiliés en 2016 sans préavis et sans délai. Et les éléments pouvant entrainer à un changement de contrat sont faciles à trouver: environ 80% des clients questionnés dans le cadre de l’étude ont indiqué le prix serait le premier motif de changement d’assureur, surtout pour les clients qui ont l’habitude de souscrire un contrat sur internet, les moins de 35 ans ou ceux qui ne s’attachent pas réellement à leurs compagnies d’assurances.

47% des clients sondés ne savent encore les réelles possibilités que leur offre la loi Hanon, représentant une source d’espoir éphémère pour les compagnies d’assurances. Cependant, l’évolution législative demandée par l’ex-ministre délégué à l’Économie sociale soutenant à la Consommation est déjà une importante source de résiliation: 56 % pour les assurances habitation et 74% pour les assurances auto, d’après les données de septembre 2015 récoltées par Les Échos.

crédit photo: stevepb

Laisser un commentaire