Emmanuel Macron soutenu par Christine Lagarde

Alors que le ministre de l’Économie avait créé des vagues à gauche, Christine Lagarde, la directrice du FMI a chanté des éloges ce lundi matin dans Les Échos. Elle a estimé que la France a « besoin de beaucoup de lois Macron ».

« Bienvenue à Macron! Et vive Macron 2, vive Macron 3! » Fortement critiqué à gauche en attaquant aux statuts des fonctionnaires, Emmanuel Macron vient de recevoir le soutien de Christine Lagarde. La directrice générale du FMI avait prix la défense du ministre du Travail d’Emmanuel Macron pour la réforme du pays. Elle a également profité de l’interview au journal Les Échos, pour annoncer qu’elle « ne pensait plus faire la politique en France ».

« La France a besoin de beaucoup de réformes, et donc de beaucoup de lois Macron » déclare-t-elle. Ce qui est une bonne chose pour le ministre qui n’est jamais à court d’idées. Le 18 septembre dernier, Macron avait osé s’attaquer à un sujet sensible, le statut des fonctionnaires qu’il avait considérés comme « inadéquats ». Des propos que François Hollande a tout de suite recadrés et démentis par le ministre. « À aucun moment, je n’ai parlé d’une réforme du statut de la fonction publique que le gouvernement envisagerait. Les propos partiels rapportés donnent une vision déformée de ma pensée. Il ne peut y avoir aucune polémique à ce sujet » a-t-il déclaré le soir même à l’AFP.

Sauf que ce démenti n’a pas suffi à stopper la polémique née au sein du parti. Martine Aubry, questionné à ce sujet n’a pas marché ses mots en déclarant son « ras-le-bol » envers le ministre de l’Économie.

Emmanuel Macron a assumé chacun de ses propos, il a même continué de faire des vagues en affirmant devant les investisseurs britanniques que « les jeunes ne veulent pas être fonctionnaires, ils veulent créer des start-up ». Et quand un journaliste du Monde lui avait interrogé s’il « faisait exprès » de créer ces polémiques, il a juste répondu qu’il envisage de continuer sur cette voie. « Il faut rénover la pensée profonde de la gauche » déclare-t-il en prenant la défense d’un libéralisme de gauche, un libéralisme qui devrait être la « valeur de la gauche »

crédit photo: OFFICIAL LEWEB PHOTOS

Laisser un commentaire