Croatie : fermeture de sept passages frontaliers pour cause de débordement

La Croatie, un des pays le plus débordés par l’afflux des migrants devient saturé, et ne peut plus accueillir des immigrés dans son territoire. Les demandes d’asile au sein de l’Union européenne et dans les pays Schengen ont augmenté de 85% par rapport à l’an dernier.

L’Union européenne, pour faire face à l’afflux des migrants envisagent de fermer leurs frontières. Vendredi 18 septembre, en Croatie, la capacité d’accueil est largement dépassée, d’où la nécessiter de fermer le territoire.

Dans les prochaines semaines, avec les probables frappes aériennes de la France contre Daesh, le nombre de migrants qui arrivent en Europe va fortement augmenter, et malgré la fermeture de certain frontières, ces réfugiés trouverons toujours un autre chemin pour entrer en Europe, ce qui rendra la situation difficile à maitriser.

L’Union européenne va devoir trouver une solution pour répondre à la crise. M. Adrian Edwards a expliqué que le prochain Conseil européen extraordinaire qui aura lieu ce mercredi 23 septembre est d’une « importance cruciale ». Ce Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés a ajouté que «?Cette réunion pourrait bien constituer la dernière chance pour les Européens pour offrir une réponse positive, unie et cohérente à cette crise. Il n’y a plus le temps?». M. Adrian Edwards estime que l’Union européenne a montré son incapacité de gérer la crise, en fermant les frontières de la Hongrie, l’Union européenne n’avait fait que détourner les routes des migrants vers la Croatie.

La Pologne quant à se dit être disposée de recevoir un plus grand nombre de migrants, mais attend l’établissement d’une liste des pays « sûrs » dont les ressortissants ne peuvent demander l’asile dans l’Union Européen. Elle accepte d’accueillir 2.000 réfugiés sous certain condition dont, le droit pur chaque pays de choisir les migrants selon leur statut.

crédit photo:Vito Manzari

Laisser un commentaire