Jean-Marie Le Pen souhaite un « Rassemblement Bleu Blanc Rouge » pour « agir avec le FN »

Jean-Marie Le Pen, fondateur du Front national, en déjeuner-conférence en marge de l’université d’été du mouvement, n’ pas mis de côté le fait de donner vie à sa formation « en dehors du FN ».

«J’ai sursauté!» Jany Le Pen l’avait reconnu: elle-même ne prévoyait pas l’annonce que le fondateur du parti FN avait fait ce samedi au Mas des Gives où se déroulait le déjeuner-conférence en marge de l’université d’été du Front national. Et c’est bien pourtant le cas, Jean-Marie Le Pen a plaidé l’union et l’apaisement en déclarant vouloir «créer un ‘Rassemblement Bleu Blanc Rouge’, pendant du Rassemblement Bleu Marine, pour agir dans le sens du Front national sans toutefois lui appartenir». «Je propose que nous nous réunissions. Vous ne serez pas orphelins!», a-t-il déclaré sous les acclamations d’une salle comble, gonflée à bloc et totalement imprégnée de la cause.

Son idée n’est pas compliquée: «remettre le parti sur l’axe où il s’est trouvé pendant des années». «Cela relève de l’équilibre et du parallélisme des formes, qui sont les éléments essentiels de la vie politique», déclare-t-il, avant de rappeler le slogan que Marine Le Pen avait employé durant sa campagne en 2012: «Ensemble, les Français sont unis». «Elle serait donc bien en peine de nous refuser», se réjouit-il, évoquant quand même la colère des cadres du Parti de la France, venues nombreuses pour «assurer la sécurité» du patriarche.

Le geste a été fait vers Marine Le Pen, mais est-ce qu’elle s’en saisira pour autant? «Si nous avons exclu Jean-Marie Le Pen le 20 août dernier, ça n’est pas pour le réintégrer aujourd’hui. Avec lui, le problème n’est pas personnel, mais politique. Au FN, il n’y a pas de tendance et pas de courant», a indiqué le trésorier du parti, Wallerand de Saint-Just. «S’il le faut, le Rassemblement Bleu Blanc Rouge vivra en dehors du Front national», avait répondu Jean-Marie Le Pen. «Ça n’est pas ce que je souhaite, mais si Marine Le Pen me ferme la porte du FN, je ferai évidemment autrement», a-t-il déclaré, ne voulant pas s’avancer sur une possible constitution de la liste aux régionales de décembre. «Je suis un homme très indécis».

crédit photo: Semnoz

Laisser un commentaire