Encore 50 millions d’euros supplémentaires par an pour lutter contre l’illettrisme

L’État doit trouver 50 millions d’euros par an afin de lutter efficacement contre l’illettrisme. Selon un rapport de l’organisme de réflexion France Stratégie, il faut au minimum près de 210 millions d’euros pour diviser par deux le nombre de personnes adultes illettrées en dix ans, plus exactement de ramener le taux de 7% à 3,5% de la population. Cependant, les politiques de lutte contre l’illettrisme ont environ 160 millions d’euros par an.

Environ 2.5 millions de personnes ayant été scolarisées en France sont illettrées soit 7% des 18 à 26 ans. C’est une situation alarmante qui ternit l’égalité entre les citoyens et l’insertion professionnelle avait indiqué France Stratégie. L’organisme conseil des formations individualisées pour « donner le goût d’apprendre à des personnes qui ne s’en croient pas câble » avait indiqué Hervé Fernandez, directeur de l’Agence nationale de la lutte contre l’illettrisme.  » Nous devons offrir des solutions adaptées aux besoins de chacun, car ces personnes ne viendront jamais d’elles-mêmes vers un dispositif existant. » L’approche doit donc passer par une discussion autour du quotidien, pour déceler les lacunes de chaque travailleur sans les stigmatiser. Les secteurs professionnels les plus touchés sont l’agriculture, l’industrie et l’agroalimentaire. »

En moyenne, le niveau de compétence des adultes français se limite aux compétences élémentaires qui font parties des plus faibles des pays de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). L’Héxagone a un nombre d’adultes ayant un niveau faible en lecture, quatre fois supérieur que le japon et deux fois plus que la Finlande.

Quentin Delpech a cependant affirmé « qu’une dynamique d’amélioration » est en cours, vu que la moitié des personnes en situation d’illettrisme n’ont pas moins de 45 ans. Le taux d’illettrées en France a diminué de 7% en 2011 contre 9% en 2004.

crédit photo: Taro Taylor

Laisser un commentaire