Éjaculation précoce: la bibliothérapie pour se soigner

Beaucoup d’hommes souffrent d’éjaculation précoce, mais peu d’entre eux entament les démarches pour se soigner. Le sexologue Philippe Kempeneers et son équipe a développé le traitement de bibliothérapie à l’usage des hommes qui veulent éviter la gêne et les pertes de temps. Il donne des détails sur le fonctionnement du traitement.

D’après 15 et 30% d’homme se plaignent d’éjaculation précoce. Cependant, peu d’entre eux viennent voir un sexologue, et ce, à cause de différentes raisons comme le manque d’information, coût trop élevé, ou encore le gêne.

L’éjaculation est dite précoce quand elle survient rapidement, peu de temps après l’intromission, provoquant une souffrance chez la partenaire.

Il n’y a pas de « timing correct ». Des professionnels estiment que les éjaculations précoces surviennent deux minutes après pénétration, mais c’est, un seuil très restrictif avoue, le sexologue.

Il est tout à fait possible de soigner les hommes souffrant d’éjaculation précoce avec les mêmes méthodes que les hommes présentant des temps de pénétration plus longs, tout en étant raisonnable et ne plus considéré que les éjaculations survenant huit à dix minutes après pénétration.

Il existe deux méthodes pour soigner l’éjaculation précoce: les traitements sexo-comportementaux et les traitements pharmacologiques. Elles sont efficaces, mais limitées.

Les traitements sexo-comportementaux consiste à des séances d’apprentissages durables, ils sont efficaces, mais difficile à mettre en œuvre. Il faut l’aide d’un intervenant spécialisé qui n’est pas souvent remboursé par la Sécurité sociale. En d’autres termes, les traitements exigent des investissements personnels et financiers importants.

Les traitements pharmacologiques sont faciles à appliquer, mais n’aident seulement qu’à allonger la durée des rapports. Ce qui ne signifie pas « contrôler l’éjaculation » car le temps pénétration est trop court ou trop long et la satisfaction sexuelle peut être atteint.

La bibliothérapie a été développée par une équipe de sexologues, de psychologues et d’un urologue, afin de fournir au public un modèle rationnel de traitement simple, facile d’accès, moins chers et efficaces.

L’idée est née d’une critique de la littérature scientifique, et a été conçue pour réduire le traitement comportemental de l’éjaculation précoce à quelques traitements actifs avec des principes faciles à appliquer.

crédit photo:stokpic

Laisser un commentaire