Les Balkany, bientôt à la rue?

Passeport confisqué, saisi du Moulin dans l’Eure, vende de villa des Antilles, le monde des Balkany semble s’écrouler. Patricia Simon et Renaud Van Ruymbeke, les juges responsables de l’enquête sur le couple n’étaient pas allés de main morte. Le couple est accusé de blanchiment de fraude fiscale.
D’après les informations publiées par « Charlie Hebdo », mercredi, les juges ont demandé la saisie du moulin de Cossy, se trouvant à Giverny. S’étendant  sur près de quatre hectares et composé d’une piscine, d’un court de tennis, d’un green golf, d’un hammam et d’une salle de gymnastique, elle vaut plusieurs millions d’euros.
« C’est mieux que magnifique ! Cela ressemble à un hôtel cinq étoiles : du bois partout, un décor exceptionnel », a décrit un ancien invité à « Paris Match ».
Sauf que les Balkany avaient donné le moulin à leurs enfants en 1990 et qu’ils n’ont que l’usufruit. En d’autres termes, ils occupent les lieux, mais le moulin ne leur appartient pas. La saisie est donc  « éminemment contestable » selon Grégoire Lafarge, avocat du  couple. « Le juge d’instruction n’a pas qualité à révoquer une donation », déclare-t-il.
La villa dans les Antilles a déjà fait l’objet d’une saisie, il y a quelques mois. La résidence a été vendue et le fruit de la vente devrait revenir à la justice. La villa est composée d’un jardin exotique de près d’un hectare et d’une très grande piscine, aux allures des demeures hollywoodiennes. La vente de la ville fait perdre au couple une de ses sources de revenus vu qu’ils l’avaient loué à 5.500 à 7.800 euros par semaine.
Le couple avait toujours nié être propriétaire jusqu’au jour où Isabelle Balkany l’avait avoué pendant sa garde à vue en mai 2014.  Après cette information, l’enquête a été élargie pour « fraude fiscale aux déclarations de patrimoine », car d’après la justice, le couple serait également propriétaire d’une villa à Marrakech, mais qu’il se cache derrière un prête-nom et des sociétés offshores. Comme à son habitude, le couple affirme ne pas être propriétaire.

crédit photo:Dominique Pipet

Laisser un commentaire