Même légale, la marijuana contient des pesticides

Aux États-Unis, l’industrie du cannabis est devant un problème sanitaire issu de petits insectes nuisibles.

On a tendance à croire que la législation de la marijuana offre aux fumeurs des produits sûrs et sans danger. Eh bien ce n’est pas le cas d’après le site Wired, car malgré le fait que la marijuana est légale, l’on ne sait pas si elle a été traitée avec des pesticides ou pas. Une situation assez embarrassante pour les personnes malades qui l’utilisent dans le but thérapeutique.

Il n’est pas très évident de cultiver des plants de cannabis, puis qu’ils sont aussi la proie d’insectes nuisibles. Les cultivateurs sont contraints d’utiliser des pesticides, et c’est là que les problèmes commencent. Il faut comprendre qu’aux États-Unis, l’Agence de protection de l’environnement (EPA) ne peut pas lister les pesticides autorisés et ce qui ne l’est pas pour la culture de marijuana, vu que la culture de marijuana n’est légale que dans quelques États.

Sauf que le fait de légaliser la culture sur l’ensemble du territoire ne résoudra pas le problème, puisqu’on ignore quels sont les pesticides sont autorisé. Wired avait indiqué la filière du cannabis ne peut pas se baser sur la liste de pesticides fournis et approuvés pour les produits agricoles « classiques ». Ce qui est logique vu que l’herbe se fume et se mange, ce qui augmente les risques. «L’absorption par les poumons est très rapide, souvent équivalente à des injections intraveineuses», avait indiqué le rapport de l’EPA sur les pesticides et le tabac.

Il n’est pas judicieux de se baser sur les lignes directrices pour la culture de tabac vu que même il y a bien des pesticides autorisés, on ne connait pas la limite de résidu des pesticides, et ce, à cause du lobby du tabac et, mais également à cause du fait que les pesticides ne constituent pas le seul problème sanitaire si l’on s’attaque à la cigarette. Concernant les tests afin de mettre en place une législation, ce serait compliqué et très couteux avec des milliers de pesticides à tester.

crédit photo: gomopix

Laisser un commentaire