Inondation en Birmanie: le gouvernent lance demande d’aide internationale

La Birmanie a officialisé sa demande d’aide internationale pour aider plusieurs régions du pays ravagé par d’importantes inondations, que les Nations Unies considèrent comme un « désastre naturel majeur ».

« Les autorités birmanes ont aujourd’hui officiellement demandé l’aide internationale », a annoncé mardi dans un communiqué le Bureau des Nations unies de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

L’ONU veut toutefois insister sur le fait qu’il œuvre avec d’autres ONG et le gouvernement pour « soutenir la réponse humanitaire depuis le début de l’inondation le 30 juillet ».

Certaines régions ont été inondées par d’importantes pluies diluviennes provoquant la montée des eaux et des glissements de terrain, entrainant déjà la mort de 46 personnes et l’évacuation de 210.000 personnes.

Des milliers de maisons, de terres agricoles, des routes et des ponts ont été ravagés dans le nord et dans l’ouest du pays, et certaines régions ne sont plus accessibles. Ye Htut, le ministre birman de l’Information a déclaré à l’AFP que la liste officielle des besoins avait déjà été envoyée à l’ONU mardi, indiquant l’ampleur de la crise, les ressources locales ont du mal à y faire face.

« Nous avons réagi immédiatement. Mais dans certaines zones, il n’y a tout simplement pas de ressources, par exemple pas de bateaux pour sauver les gens »,admet-il. Il estime que certaines zones de la région de Sagaing font face à la « pire catastrophe naturelle depuis 100 ans ».

Shwe Mann, le président du Parlement et ancien général avait publié une déclaration demandant une aide internationale « urgente » pour « sauver des vies ».

Eamon Murphy, coordinateur de l’action humanitaire des Nations Unies avait prévenu que les bilans pourraient s’aggraver, et pense qu’il s’agit « d’une catastrophe naturelle majeure ». Cependant, il a affirmé que le gouvernement était « davantage préparé » cette année.

« Il y aura davantage de victimes des inondations », a également annoncé Phyu Lei Lei Tun, du ministère de la Protection sociale, indiquant qu’une alerte aux crues avait été envoyée dans la région du delta de l’Irrawaddy.

crédit photo: jsptoa

Laisser un commentaire