Comment manger moins de viande?

Une boucherie végétarienne? Oui et ce n’est pas un paradoxe! Un style de commerce hors du commun qui mélange le bœuf, la poulet et les lardons, mais… sans viande. C’est une première en Paris, et elle exploite ce que l’on appelle « simili-carnés » ou substituts de viande qui ont été confectionnés avec du soja ou du froment qui ont pour l’objectif d’attirer les végétariens, mais aussi les « flexitariens », ces consommateurs qui ne veulent pas arrêter la viande, mais qui souhaitent en manger de façon raisonnable.

Ce nouveau commerce un peu spécial appartient à Philippe Conte et Isabelle Bensimon. Ils étaient auparavant dans la téléphonie mobile et étaient en quête de concept novateur et porteur. C’était en 2012 qu’ils ont découvert les produits simili-carnés. « Isabelle est végétarienne, je mangeais de la viande tous les jours », avait déclaré Philippe Conte. . « Nous étions chez un ami au Pays-Bas, qui nous a fait manger ce que nous croyions être de la viande (Isabelle n’avait pas refusé par politesse), mais qui était en fait des produits simili-carnés. Nous avons tous les deux adoré. Et nous nous sommes dit: ‘il faut absolument faire venir ce concept en France!' »

C’est de là qu’est née « la Boucherie végétarienne » et qui s’est installée proche du marché d’Aligre. C’est une position stratégique avait estimé Philippe Conte qui a déclaré « ceux qui viennent faire leur marché sont déjà dans une certaine démarche alimentaire ».

Ils commercialisent des produits avec un goût de la viande, de l’odeur de la viande, mais qui n’en sont pas. Cependant, le concept n’est pas neuf. En effet, leur boucherie souhaite faire concurrence à M.OB qui a été ouvert en 2013, fondé par Cyril Aouizerate qui avait senti l' »engouement pour la bouffe végétarienne ».

Le dirigeant de ce restaurant ne le considère pas comme un fast food, les burgers ont le même aspect que les steaks, les nuggets ressemblent au poulet sauf que leurs compositions n’en sont pas. Si la France est en train de gouter à ce nouveau produit, les substituts de la viande sont déjà présents dans tous les menus.

crédit photo: Romi

Laisser un commentaire