Migrant: près de 40 personnes ont trouvé la mort dans un naufrage au large de la Libye

D’après le témoignage de survivants qui ont été sauvé par l’HCR jeudi dernier, près d’une quarantaine de personnes ont trouvé la mort pendant le naufrage d’un bateau pneumatique.

Une quarantaine de migrants étaient décédés durant le naufrage d’un bateau pneumatique au large de la Libye, mercredi matin. « Mes collègues sont en train d’interroger les survivants de ce naufrage, arrivés dans l’après-midi à Augusta (Sicile), et ils leur ont parlé de 35 à 40 personnes disparues en mer », avait déclaré Federico Fossi, porte-parole de l’HCR en Italie, jeudi soir à l’AFP. Les migrants étaient en majeure partie des hommes subsaharienne.

Le quotidien italien la Republica a estimé que les trois bateaux pneumatiques partaient de Tripoli, avec près de 120 personnes à bord. Le convoi a pris l’eau avant de faire naufrage. Les migrants tombés à l’eau ont été secourus par un navire marchand et transférés ensuite sur un bateau militaire allemand qui a ramené à terre près de 283 réfugiés. Les survivants ont déclaré qu’un Ghanéen de 22 ans ainsi qu’une trentaine de ses compagnons auraient trouvé la mort. Les membres de l’organisation humanitaire Save the Children avait évoqué la présence de femmes et d’enfants sur le convoi, mais qui ont disparus durant le naufrage.

« Nous avons parlé avec plusieurs d’entre eux et les versions concordent. J’ai devant moi un jeune garçon en pleurs qui dit avoir perdu son frère. Les victimes seraient toutes originaires de l’Afrique subsaharienne », a annoncé Giovanna di Benedetto, porte-parole de Save the Children, citée par la Republica.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) avait estimé que près de 150.000 migrants sont arrivés sur la terre européenne depuis janvier, dont la moitié était à destination de l’Italie, où les arrivées dépassaient le record enregistré en 2014 et la moitié en Grèce. La traversée au large de la Libye a provoqué le décès de 1.900 personnes depuis le début de l’année.

crédit photo: DukeUnivLibrairies

Laisser un commentaire