Les enfants accros à la télé peuvent avoir des problèmes de socialisation

D’après une équipe de chercheurs de l’Université de Montréal, les jeunes enfants qui regardent trop la télévision peuvent à l’adolescence avoir des problèmes de socialisation avec leurs camarades de classe. L’étude a été publiée dans le « Journal of Developmental Behavioral Pediatrics ».
Pour arriver à une telle conclusion, les chercheurs ont suivi 1997 dont 991 et 1006 vivants au Canada et d’une moyenne d’âge de 29 mois. Leurs parents avaient rempli un questionnaire se rapportant à l’habitude de leurs enfants devant la télévision.
Ces mêmes enfants ont été ensuite interrogés à l’âge de 12 ans sur leur relation avec leurs camarades de l’école en sixième année, concernant par exemple le nombre de fois où ils avaient été verbalement ou physiquement maltraités.
« Il existe une corrélation entre le nombre d’heures passées à regarder la télévision chez les jeunes enfants de 29 mois et la probabilité que ceux-ci deviennent victimes d’intimidation en sixième année », a expliqué sur le site eurekalert.org, Linda Pagani, auteur principal de l’étude et professeure à l’Université de Montréal et du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine. « Il est plausible que des habitudes télévisuelles, acquises en bas âge, déterminent les habitudes et expériences interactives. Les habitudes télévisuelles pourraient conduire à des déficits dans les compétences sociales, plus tard dans la vie. »
Les scientifiques ont prouvé que chaque augmentation de 53 minutes de télévision par jour à 29 mois équivaut à 11% de risque d’intimidation par les camarades de classe en sixième année.
La conclusion de l’étude affirme que les jeunes qui sont soumis à des intimidations peuvent développer un sérieux problème de santé mentale à long terme, dont la dépression, l’échec scolaire ou même une faible estime de soi.

crédit photo: mojzagrebinfo

Laisser un commentaire