Emploi à domicile: allègement de la facture des particuliers

Le volume d’heures déclarées a diminué de 3,9% en un an, selon les données de l’Acoss. Cette baisse concerne presque tous les secteurs d’activité même la garde d’enfant.

Durant les crises, les ménages sont à l’affut des occasions pour faire des économies, et ce levier se trouverait du côté de l’emploi à domicile selon les chiffres du premier trimestre publié par l’Acoss qui confirment cette tendance.

Entre janvier et mars, la masse salariale de l’emploi à domicile a connu une baisse de 2,6% contre le premier trimestre 2014, en diminuant à 1,2 milliard d’euros, malgré le fait que le salaire horaire à nettement progressé de +1,4%.  Les calculs ont été faits selon le nombre d’heures déclarées. Un an, elles ont diminué de 3,9% à 124,3 millions.

Beaucoup de particuliers ont préféré éviter les recours à l’emploi à domicile, et ceux qui en utilisent en ont recours essaient de diminuer le maximum possible les heures utilisées. Près de 65 heures ont été déclarées par les particuliers durant le trimestre contre 66 heures et 45 minutes, il y a encore deux ans.

Les coupes touchent bien évidemment les prestations de confort comme le ménage ou le jardinage. Appelé également prestations « hors garde d’enfant », le volume horaire total a connu un recul de 4,3%. Cela est dû au recul du nombre d’employeur et la baisse du volume d’heures par le ménage employeur.

Les Français ont également diminué les budgets alloués à la garde d’enfant. Malgré un grand nombre d’employeurs, le volume d’heures déclaré connait une baisse de 1,2%, ce qui signifie que les parents déclarent en moyenne moins d’heures qu’il y a un an.

Certains observateurs estiment que ces chiffres sont les effets décisions politiques passés. Le gouvernement avait supprimé la possibilité pour les particuliers de faire une déclaration des employés au forfait, il y a deux ans, cette mesure a provoqué l’alourdissement des cotisations de nombreux ménages employeurs.

crédit photo: SnapwireSnaps

Laisser un commentaire