Grèce: toutes les banques ont été fermées

La situation de la Grèce continue de se dégrader. Ce lundi, toutes les banques grecques ont fermé leurs portes pour la première journée de contrôles de capitaux que la Grèce avait décrété pour faire face au gouffre financier dans lequel il se trouve. Cette situation jette un coup de froid sur le marché.

Suite à une forte chute, les places financières européennes ont quand même pu limiter leurs pertes en fin de matinée. Vers 09h30 GMT, la Bourse de Francfort avait perdu près de 3,06%, Paris 3,18%, Londres 1,57%, Madrid 3,68% et Mila 3,69%. La Bourse d’Athènes s’est protégée des secousses en procédant à la fermeture des banques du pays pour une semaine.

Les marchés asiatiques, Tokyo à Hong Kong ont connu également un important recule, craignant la sortie d’Athènes dans la zone euro.

Sur le marché obligatoire, les taux d’emprunt des pays du sud de la zone euro, dont l’Italie et l’Espagne se « fendaient fortement, mais sans excès ».

Le gouvernement d’Alexis Tsipras avait pris la décision de bloquer osn secteur financier dimanche dernier son secteur financier, pour éviter un effondrement alors que les distributeurs de billets se vident.

Les retraits aux guichets automatiques ont été limités à 60 euros par jour jusqu’au 6 juillet, d’après un arrêté sur le contrôle des capitaux publié dans la nuit de dimanche. Le texte a été signé par le président de la République grec Prokopis Pavlopoulos, considéré comme le Premier ministre de « caractère d’extrême urgence et de la nécessité imprévue de protéger le système financier grec et l’économie ».

Les banques seront fermées jusqu’au 6 juillet inclus, alors qu’un référendum concernant les négociations avec les créanciers du pays aura lieu le 5 juillet.

crédit photo: Andreas

Laisser un commentaire