« Revenge Porn »: Facebook est condamné

Facebook a reçu une ordonnance venant du tribunal d’Amsterdam, jeudi 25 juin pour qu’il dévoile les coordonnées d’une personne qui avait publié des images à caractère sexuel d’une femme de 21 ans, anonymement.

Une plainte a été déposée contre Facebook, suite à la publication d’images à caractère sexuel posté en janvier. La plainte obligeait Facebook à donner le nom d’une personne qui avait posté des images d’une femme qui avait effectué une fellation. La vidéo dure une minute et a été téléchargé, et diffusé des milliers de fois, et a transformé la vie d’une jeune femme de 21 ans en « enfer », d’après son avocat, Thomas Van Vugt. « Allez-vous faire en sorte que l’anonymat d’un malfaiteur du Web soit plus important que l’intérêt de sa victime ? » avait demandé l’avocat qui a voulu insisté sur le fait que les affaires de « revenge porn » sur internet se multiplient.

Facebook avait réussi à bloquer la consultation des images pendant une heure. Cependant la société affirme que sa possibilité d’agir contre la personne est limitée et qu’il est difficile de l’identifier et que ses coordonnées avaient été effacées en février. L’avocat de la victime avait constaté la version de Facebook.

Le tribunal a finalement considéré, la situation de la victime qui avait obligé Facebook à révéler l’identité de la personne qui a publié les images, de fournir son adresse IP d’ici deux semaines. Au moins, l’entreprise devrait faciliter l’accès à une partie de son système pour permettre une investigation.

Le gouvernement néerlandais a pris la décision de s’occuper du dossier des « revenges porn » en modifiant le Code pénal pour punir ce genre de délits.

Google avait annoncé la semaine dernière sa lutte contre les « revenge porn » en supprimant les résultats de telles images de son moteur de recherche. Refusant la censure, Google a cependant estimé « nuisibles au plan privé et émotionnel » des images « qui ne visent qu’à anéantir les victimes – des femmes en l’occurrence ».

crédit photo : geralt

Laisser un commentaire