Pub en ligne: les raisons pour lesquelles les éditeurs ne veulent plus d’Adblock Plus

Les éditeurs de publicités en ligne auraient déclaré la guerre contre les bloqueurs de publicité comme Adblock Plus.

Près de 78% des Français affirment être gênés par la publicité en ligne selon un sondage fait par OpinionWay et publié le 3 décembre dernier. Les éditeurs de publicités en ligne français et l’IAB France pensent déposer une plainte contre Adblock Plus et les autres « ad blockers ». Mais quel est le but de cette décision et qu’est ce que cela va changer pour les utilisateurs de bloqueurs de publicité?
Les médias en ligne ne cachent pas les inquiétudes concernant le succès de ces programmes de blocages que les internautes installent sur leur navigateur pour faire disparaître toutes les publicités en ligne. Adblock Plus est le plus populaire, il traque les contenus publicitaires comme les bannières, les encarts Flash et les campagnes de pub « intégrées » qui énervent souvent les internautes. Adblock Plus favorise également l’accélération des temps de chargement des pages, car les scripts des publicités ne sont pas « pris en compte ».
Sauf que les éditeurs eux vivent à travers ces publicités pour financer les contenus publiés qui sont souvent gratuits. Les éditeurs estiment que la suppression de ces programmes est vitale pour leur survie. Des éditeurs allemands se sont déjà lancés dans la procédure judiciaire il y a quelques semaines.
Les éditeurs français estiment que le modèle économique qu’Adblock Plus utilise est une forme de chantage. Il est tout à fait possible pour un éditeur d’afficher ses publicités sur un navigateur équipé d’Adblock Plus à condition qu’ils paient et qu’ils remplissent des critères comme le fait que les publicités ne soient pas intrusives. Il est serait probablement difficile pour les éditeurs de trouver des arguments légaux pour empêcher les utilisateurs d’employer des bloqueurs de publicités sur les navigateurs.

 

Il est en effet difficile pour les éditeurs d’empêcher les utilisateurs de filtrer la publicité sans évoquer les débats sur la liberté individuelle. La solution pour les éditeurs est de condamner Adblock Plus à payer une très grosse amende pour l’obliger à cesser ses activités par manque de moyens financiers, mais ce qui est sur c’est que si Adblock Plus ne peut plus agir d’autres viendront prendre le relais.

crédit photo: geralt/pixabay

 

Laisser un commentaire