Sommeil: les raisons pour lesquelles il faut faire une sieste au travail

Selon une étude belge, il est important de faire une sieste après le déjeuner pour renforcer ses performances intellectuelles. La sieste est-elle vraiment bénéfique pour la santé?
Oui, nous avons un besoin physiologique de repos, de mise en « sommeil » vers la mi-journée. C’est une phase naturelle que l’on associe souvent à la digestion, mais elle permet au cerveau de se reposer et de ce fait plus performant pour le reste de la journée de travail. De ce fait, les entreprises devraient-elles permettre aux employés une petite sieste après le déjeuner? Oui c’est évident! Sauf qu’il est toujours difficile de faire inculquer cela dans la culture occidentale qui met le poids sur le regard de l’autre, des « prêts-à-penser » qui entravent au chemin de la sérénité.
De ce fait, la sieste est-elle un moyen de lutter contre le stress des salariés?

Oui, exactement. Il est plus facile de gérer une situation stressante quand on a l’esprit reposé. Il est plus facile de prendre du recul et d’améliorer les relations interpersonnelles.
La sieste influence-t-elle la productivité?
Oui, certainement! Une fois que le mental et le physique ont pu se reposer un instant, la productivité s’en ressent. Le salarié est plus vigilant et dispose d’une meilleure concentration et minimise le risque d’accident.
Une bonne sieste doit durer entre 10 et 20 minutes. En dessous de 10 minutes, on ne récupère pas assez et au-delà de 20 minutes, on risque d’aller vers un sommeil profond. Cela peut avoir une conséquence sur le réveil. En cas de sommeil engagé, si l’on interrompt le sommeil, le réveil n’est pas serein, et si l’on dort profondément dans ce cycle, il se peut qu’il ait une déstructuration de la nuit suivante.

crédit photo: PublicDomainPictures/Pixabay

Laisser un commentaire