Procès Bettencourt : Banier écope trois ans d’emprisonnement, Woerth relaxé

À Bordeaux, François-Marie Banier, Patrice de Maistre et Martin d’Orgeval ont écopé de lourdes peines. Éric Woerth  a été épargné. 

Sans aucun mot, les prévenus sortaient un à un de la salle d’audience. La lecture de leurs condamnations a pris près d’une heure et demie, les magistrats bordelais ont prononcé les peines, si pour certains elles étaient lourdes, pour d’autres, plus lourdes que les « réquisitions du Parquet » dans cette affaire « d’abus de faiblesse ». Les juges estiment que les prévenus ont abusé de la vulnérabilité « d’une vieille dame ». Banier a alors été condamné à une peine plus inférieure que celui demander par le procureur Gérard Aldigé  pendant les quatre semaines de débats. Il a été condamné à trois d’emprisonnement avec six avec sursis et doit payer 350 000€ d’amende ainsi que le remboursement de 158 millions d’euros à Liliane Bettencourt.
Patrice de Maistre a écopé d’une peine 30 mois d’emprisonnement avec 12 mois avec sursis, ainsi que le paiement de 250 000 euros d’amende et le remboursement de 12 millions d’euros à Bettencourt. Il en est de même pour l’avocat Pascal Wilhelm. D’après les magistrats, il avait « fragilisé l’image de L’Oréal par ses investissements suspects ». Martin d’Orgeval a écopé de 18 mois d’emprisonnement avec sursis et 150 000 euros d’amende, Carlos Cassina Vejarano condamné à 18 mois de prison avec 9 de sursis et 250 000 euros d’amende, le Maître Jean-Michel Normand a écopé de 12 mois avec sursis avec 100 000 euros d’amende.
Concernant le volet « trafic d’influence », Éric Woerth et Patrice de Maistre ont été relaxés. Éric Woerth avait été soupçonné d’avoir aidé à l’obtention de la Légion d’honneur à Patrice de Maistre contre l’embauche de sa femme Florence dans la société Clymène.

crédit photo: Aneo/Flickr.com

Laisser un commentaire