Plus de croissance en 2017 pour les opérateurs télécoms européens

Les revenus des opérateurs télécoms européens devront connaître une hausse en 2017. Leurs partenariats avec les géants du web devraient également augmenter.

Après près de sept ans de recul, les revenus des opérateurs télécoms européens devront retrouver leur couleur en 2017. En tout cas, c’est qu’ont estimé les consultants d’Arthur D. Little et le courtier Exane BNP Paribas dans une étude annuelle sur le secteur. «Nous prévoyons une stabilisation progressive des revenus d’ici 2016 et un retour à la croissance pour 2017 à un taux d’environ 1 % par an», avait estimé Antoine Pradayrol, analyste chez Exane BNP Paribas. Près de 59 % des 119 dirigeants sondés dans 17 pays d’Europe sont optimistes. La croissance semble symbolique, mais importante.

Avec le haut débit fixe, les opérateurs télécoms devront percevoir de bénéfices dans les deux ans à venir. «Les opérateurs vendent le très haut débit un peu plus cher que l’ADSL (haut débit, NDLR). La bonne migration des clients permet d’augmenter les revenus», a évoqué Bertrant Grau, chez Arthur D. Little. Le mobile a atteint son prix le plus bas en Europe, surtout en France, où ils ont chuté d’un 30 % en moyenne après l’arrivée de Free sur le marché. La consolidation européenne des opérateurs télécoms a minimisé l’impact de la concurrence dans certaines régions, entrainant souvent la hausse des prix.

Les opérateurs comptent sur le débordement de données (data) téléchargées et/ou échangées, notamment sur les consommations de vidéos qui ne cessent d’exploser les records. La monétisation de ces nouvelles tendances devra renflouer les sources de revenus.

Les opérateurs télécoms peuvent également compter sur les géants du web. . «De plus en plus, les médias, les OTT (over-the-top: Netflix, Facebook, Google…, NDLR) et les opérateurs télécoms réalisent qu’ils ont intérêt à coopérer», avait remarqué Bertrand Grau. Malgré le fait que les acteurs du Net se lancent sur les offres les plus économiques des opérateurs, Google, a par exemple, créé un service mobile à bas prix aux États-Unis après avoir déployé un réseau fibre.

Laisser un commentaire