Le poisson-zèbre fabriquerait sa propre crème solaire

photo_poisson zèbre EfraimstocherOui les animaux ainsi que les plantes aussi ont besoin de se protéger des effets du soleil, sauf que certains sont plus avantagés que d’autres en possédant un écran total naturel. Les scientifiques pensaient toujours que les animaux comme les poissons ont des « molécules anti-UV » grâce à leur alimentation. Mais les chercheurs de l’Oregon State University ont réussi à démontrer que ce n’est pas vrai.

L’étude a été publiée le 12 mai 2015 dans la revue eLife, prouvant que le poisson-zèbre peut fabriquer lui-même sa propre protéine anti-UV et que d’autres animaux ont cette capacité.
Les coraux, les algues et quelques invertébrés ont la capacité de créer leurs propres molécules anti-UV (MAAs) grâce à trois différents enzymes, mais il paraît que les vertébrés ne peuvent pas le faire. Cependant, les chercheurs ont prouvé que les poissons-zèbres dispose d’un gène capable de synthétiser une enzyme similaire, et ils ont démontré que l’animal peut très bien produite du gadusol, une molécule protectrice anti-UV ressemblant aux MAAs. Cette découverte est historique, car c’est la première fois que les scientifiques ont pu analyser la biosynthèse de cette molécule. Ils sont venus à la conclusion que les gènes qui participent à la fabrication du gadusol se trouvent chez les embryons, démentant ainsi la théorie de l’alimentation.
Les biologistes ont également cherché à découvrir si d’autres espèces auraient également ce gène en eux. Et d’après leurs études, les amphibies, les reptiles et les oiseaux en ont également, mais ils n’ont pas pu déterminer si ces animaux peuvent fabriquer eux-mêmes leur écran total. Ils ne savent pas non plus si le gadusol à d’autres propriétés autre que la capacité protectrice. L’étude de la biosynthèse du gadusol permettrait de découvrir une nouvelle méthode fabrication des futures crèmes solaires naturelles.

Laisser un commentaire