Corée du Nord : le ministre de la Défense exécuté avec un canon antiaérien

photo_Kim_Jong-Un_P388388Le ministre de la Défense de la Corée du Nord s’est fait exécuter par Kim Jong-Un pour insubordination pour avoir dormi pendant un défilé militaire jugé par le service de renseignements sud-coréens comme un signe d’instabilité du régime nord-coréen. Hyon Yong-Choi, le ministre de la défense nord-coréen aurait été exécuté à coup de canon antiaérien vers le 30 avril à Pyongyang.

La confirmation de l’exécution serait une nouvelle démonstration du caractère impitoyable de Kim Jong-Un qui n’accepte pas toute forme de manque de loyauté chez les dignitaires, même si ceux-ci sont de très haut rang. Pour exemple, Kim Jong-Un avait fait exécuter son oncle Jang Song-Thaek qui était accusé de trahison et de corruption en 2013.

L’origine de l’exécution viendrait de la déclaration des services de renseignements nationaux (NIS) de la Corée du Sud qui avait affirmé que le ministre se serait endormi pendant un rassemblement dirigé par le numéro un. Le NIS affirme également avoir en main un rapport non confirmé impliquant le ministre dans une affaire de trahison.
Hyon Yong-Chol était arrivé à la tête du ministère des Forces armées du Peuple il y a un an. Ses dernières apparitions en public étaient les 27 et 28 avril. Le ministre de la Défense était surtout en charge des échanges internationaux et de la logistique. C’est la Commission de défense nationale et de la Commission militaire centrale du parti unique qui s’occupait des stratégies politiques. Cette exécution peut signifier l’existence d’une lutte de pouvoir dans le régime communiste surtout après la décision de Kim-Jong-Un qui avait décliné l’invitation de Moscou la semaine dernière à cause d’un « problème interne ».

Crédit photo: P388388

Laisser un commentaire