Grèce : la descente aux enfers de la situation économique

La situation économique de la Grèce se trouve dans un important gouffre interminable depuis le début de l’année. La Commission européenne a publié, mardi, ses prévisions économiques et envisage des voyants au rouge presque dans tous les secteurs : croissances, déficits, dette et inflation…
La croissance grecque aurait dû s’élever à 0,5 % cette. Une croissance moins que les dernières prévisions de février évaluées par la Commission européenne à 2,5 %. « Compte tenu d’incertitudes persistantes, cette révision à la baisse a été inévitable», a analysé Pierre Moscovici, le commissaire en charge des Affaires économiques, pendant une conférence de presse.
« Cette prévision a été faite en se fondant sur l’hypothèse que la revue en cours » des finances publiques de la Grèce par ses créanciers « sera conclue en juin », a-t-il expliqué. « Cela va sans dire que ces projections sont sujettes à un fort degré d’incertitude ».
Le gouvernement grec envisageait une croissance à 2,9 % cette année, mais malgré le redressement en milieu de l’année, l’économie a connu de nouvelles chutes vers la fin de 2014.  « L’élan positif a été brisé par les incertitudes depuis l’annonce d’élections anticipées en décembre », précise la Commission européenne, qui estime que « l’absence actuelle de clarté » sur la politique du gouvernement vis-à-vis de ses créanciers (UE et FMI) « fait empirer la situation ».

Laisser un commentaire