Netanyahu s’excuse auprès des Arabes d’Israël

Le premier ministre fraichement élu à sa propre succession doit cette semaine former son gouvernement en Israël, mais avant il a présenté ses excuses auprès des Arabes en Israël, pour avoir dénoncé le « danger » de la mobilisation massive des Arabes israéliens aux élections du 17 mars.
Benjamin Netanyahu cherche à apaiser ses alliés afin de former son gouvernement. Ses propos lors de sa propagande avaient reçu des critiques virulents venant des grandes puissances, et surtout la Maison-Blanche, pour convaincre ses partisans de se déplacer jusqu’aux urnes ! ». Barack Obama avait jugé ce propos « contraire à la plus pure tradition israélienne ».
Netanyahu « Pas opposé » à un Etat Palestinien
Les excuses du Premier ministre ne viennent qu’après assuré d’être à nouveau élu. « Je sais que mes déclarations la semaine dernière ont offensé certains citoyens israéliens et des membres de la communauté des Arabes israéliens. Cela n’a jamais été mon intention. Je présente mes excuses pour cela» s’est – il excusé.
Mais ce n’est pas la seule concession du Premier ministre depuis quelques jours. S’il s’était farouchement opposé sur la création d’un État palestinien, qui n’était pas au goût de Washington ; il a également mis beaucoup d’eau dans son vin et a précisé qu’il n’était « pas opposé » à la création d’un État palestinien, mais explique qu’il faut « que les conditions changent »
Mais la création du nouveau gouvernement de Netanyahu est déjà soumise à un deal sur sa formation elle-même, car il devrait pencher un peu plus à droite.

La direction palestinienne compte déposer le 1er avril à la Cour pénale internationale, des plaintes pour crimes de guerre contre certains dirigeants israéliens, ce sera alors le premier grand dossier que le nouveau gouvernement doit faire face.

Laisser un commentaire