Gironde : affaire bébés congelés, une enquête pour meurtre a été ouverte

Une enquête vient d’être ouverte deux jours suite à la découverte de cinq nourrissons découverts dans un sac isotherme et un congélateur à l’intérieur d’une maison à Gironde.

Les premières accusations incrimineraient la mère de famille Ramona Canete puis son époux Juan-Carlos Canete.

Selon le parquet, la mère de famille était encore hospitalisée en milieu psychiatrique et ne pourrait pas être déférée devant un juge d’instruction. Le mari qui avait prévenu le gendarme vendredi dernier a été mis en examen pour « non-dénonciation de crimes sur mineur de quinze ans ou pour recel de cadavres de victimes d’homicide ou de violence causant la mort ». Il est actuellement sous contrôle judiciaire.

Cet ouvrier de 40 ans a alerté la gendarmerie jeudi matin après qu’il est découvert chez lui la dépouille d’un bébé dans un sac isotherme. L’autopsie a débuté vendredi et les premières conclusions estiment que «  le bébé est de sexe masculin et né viable », mais « on ne peut pas dire encore que si c’était une naissance à terme, et des analyses devront déterminer s’il a vécu après l’accouchement » le mardi soir selon les déclarations du procureur de la République adjoint de Bordeaux, Anne Kayanakis. Les autopsies des quatre nouveaux nés retrouvés dans un congélateur ont débuté ce samedi.

Louchats et une petite bourgade agricole de 700 habitants. Le drame a évoqué les émotions. Le procureur a également affirmé que la famille dont deux grandes filles âgées de 14 et 17 ans n’est pas connue de l’Assistance éducative des enfants ni des services judiciaires. Une voisine de la famille avait déclaré « c’est impensable, je la voyais souvent. Elle fait à peine 50 kilos. C’est une petite brune des plus fluettes » faisait-elle référence à la mère de famille .

Laisser un commentaire