Madrid : le métro de la honte

La direction du métro de Madrid aurait trouvé un document qui fait actuellement scandale. Ce document demande au vigile de faire un contrôle particulier de certains passagers, notamment les homosexuels, les mendiants ou encore les musiciens, selon le communiqué de l’entreprise publique.
« Une enquête interne a été ouverte par la direction dès qu’elle a pris connaissance de ce document » d’après le porte-parole du Métro de Madrid. Elle avait également précisé que l’enquête a pour but d’identifier les responsables de cette note de service « c’est lamentable et nous allons prendre une série de mesure pour identifier les responsables ». Lundi les associations de défense des homosexuels seront reçues par le directeur général du métro pour qu’il puisse leur « présenter personnellement des excuses »
La direction essaie de faire bonne figure, et annonce que « Ce n’est pas un document officiel. C’est un courrier d’un employé qui l’a envoyé à l’entreprise de sécurité », la porte-parole ajoute « Nous voulons savoir qui sont les supérieurs hiérarchiques qui n’ont pas vu ou qui ont donné leur accord » a-t-elle précisé.
Ce document invite les contrôleurs de métro à avoir un comportement différent envers les homosexuelles, et qui par la suite incite les agents à l’homophobie, c’est ce que les homosexuelles s’indignent dans leurs propos, cette attitude porte atteinte « à l’ égalité reconnue dans Constitution et invitant les contrôleurs du métro de Madrid à adopter des comportements homophobes ». Pour l’UGT-Madrid cela ne peut être qu’  « un document officiel » qu’on fournit aux contrôleurs pour que ces derniers puissent suivre à la lettre les directives. Le porte-parole de l’UGT – Madrid, Teodoro Pinuela, avait précisé « Ce sont des documents internes envoyés aux groupes de sécurité pour préciser leur parcours et qu’ils demandent leur billet aux musiciens, aux mendiants et aux homosexuels ».
Propos recueillit sur Lefigaro.fr

Laisser un commentaire