Loi Macron : l’Assemblée met en place des « zones touristiques internationales »

L’Assemblée nationale vient dans la nuit du vendredi à samedi, l’un des derniers volets de la loi Macron qui consiste à la création de zones touristiques internationales. Grâce à ce statut assez particulier, les magasins pourront ouvrir sept sur sept, jusqu’à minuit. Ce volet concerne surtout les gares touristiques, dont les six gares de Paris, Avignon TGV, Lyon Part-Dieux, Marseille Bordeaux et Montpellier et Nice.

En échange, les salariés du soir bénéficieront d’un doublement de salaire et leur à domicile ainsi que les frais de garde de leurs enfants seront à la charge de leur patron. Anne Hidalgo, la maire de Paris n’a pas obtenu ce qu’elle voulait, pouvoir choisir les zones touristiques. Emanuel Macron quant à lui a estimé que les compensations devraient être décidées par accord de branche. « S’il n’y a pas d’accord, il n’y a pas d’ouverture. Nous donnons la possibilité aux organisations sociales de bloquer l’ouverture le dimanche », explique le ministre de l’Économie.

Cependant, le volet concernant les ouvertures dominicales n’est pas encore bouclé. Et les débats pourront se poursuivre le long du week-end. Le projet de loi envisage une ouverture dominicale de 5 à 12 par ans, selon la décision du maire. Cette extension a déjà fait vague au sein des écologistes, les députés du Front de gauche et des frondeurs qui pensent que cette disposition est une « régression ».

Laisser un commentaire