Samir Nasri : en veut-il au monde entier ?

On ne s’y attendait pas ! Après ses remous avec l’entraineur des bleues , Didier Deschamps, voilà que Samir Nasri, le milieu de Manchester City s’en prend également à Noël Le Graët et Hugo Lloris.
Le monde du football français était surpris des confidences de Nasri lors de son interview dans l’émission Sport Confidentiel sur L’Équipe 21 jeudi soir. Tout le monde était ébahi par ses propos. Il avait pourtant reconnu être « un petit con »,  « de temps en temps ». Ses propos étaient confus, il avait tout d’abord nié en disant « Non, non, non, je ne suis pas un petit con », a-t-il tout d’abord assuré, avant de se reprendre, « allez, si, de temps en temps… Oui, je peux dire que je suis un petit con de temps en temps. » « C’est comme ça. De temps en temps, j’aime bien embêter les gens». L’ancien Marseillais avait essayé d’esquiver certaines questions, notamment sur ce qu’il pensait du sélectionneur Français Didier Deschamps, et au final il avait commencé avec une petite réflexion “Je réfléchis, on ne sait jamais, il peut porter plainte…», et poursuit avec « Je lui dirais que c’est un hypocrite et que… il aurait dû se comporter en tant qu’homme et assumer ses choix, en me disant: « Écoute, c’est comme ça, tu ne viens pas, si t’es pas content tant pis. » Mais au moins, avoir une discussion en tant qu’homme. ”
Mais ce n’est pas tout il s’en prend également à Noël Le Graët, le président de la Fédération française de Football. Il avait confié sur l’antenne que Noël Le Graët après lui avoir donné raison sur ses propos « ferme ta gueule» lors de son but face à l’Angleterre en 2012 « C’est la même personne qui deux semaines après, alors qu’il avait besoin de redorer le blason de l’équipe de France, m’appelait toutes les heures pour me demander de faire des excuses publiques en me disant : ‘Ne t’inquiète pas, la commission de discipline sera clémente, on a besoin de toi.’ Lorsque je l’ai fait, je n’ai plus entendu parler de lui. Pareil quand j’ai appris que j’étais suspendu trois matches par la Fédération et que je n’allais pas toucher mes primes. J’ai fait un courrier pour que mes primes soient reversées à des associations. On m’a dit : « Non, ce n’est pas possible, ce sera reversé au football amateur. » D’accord, je vais choisir les clubs dans lesquels j’ai joué alors. Non, impossible, car cela avait déjà été reversé. Tout ça parce qu’il allait y avoir des élections pour la présidence de la Fédération… Voilà… Les deux, pour moi, ce sont des hypocrites».
Après avoir critiqué le sélectionneur, le président de la FFF, voilà qu’il va plus loin et s’en prend aussi à Hugo Lloris, le capitaine des Bleus. Dans ses confidences, il avait dit que le capitaine des bleus avait demandé sa tête à Deschamps. « Je lui ai déjà demandé des explications. Il m’a dit que rien ne s’était passé alors que j’avais eu confirmation par un journaliste qu’il avait été voir Didier Deschamps, envoyé par trois joueurs, apparemment pour lui demander de m’exclure du groupe après le match contre l’Ukraine. Je l’ai appelé et il m’a dit que ce n’était pas vrai. Si j’en ai la confirmation, peut-être que je ne lui serrerai pas la main, je ne sais pas…», A-t-il expliqué, ajoutant « il n’y a pas de fumée sans feu».
C’est la confession assez intrigante du milieu du terrain Nasri, nous espérons entendre un démenti de la part des personnes qu’il avait cité dans les prochains jours, si cela aura bien lieu.

Laisser un commentaire