Ban Ki-moon est favorable à la mise en place d’une force africaine contre Boko Haram

banBan Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU est favorable à la création d’une force régionale de l’Union africaine afin de contrer les troupes de Boko Haram, qui sont en train de perpétrer de nouvelles attaques dans le nord du Cameroun.

« Je salue la décision de l’UA et des pays de la région d’établir une force multinationale contre Boko Haram », annonce-t-il à la presse à l’occasion d’un sommet de l’organisation panafricaine à Addis-Abeba .

Le conseil de paix et de sécurité de l’UA a demandé la création d’une force militaire africaine régionale pour lutter contre les attaques du groupe islamiste mené par Boko Haram. Cette force spéciale serait composée de 7 500 hommes.

Pointant du doigt « la brutalité sans nom » des troupes de Boko Haram, le secrétaire général de l’ONU a adhéré à l’idée de créer une « coopération régionale et internationale » pour lutter contre les attaques de Boko Haram. L’ONU pourrait prendre part à cette force régionale en proposant « des conseillers et un appui logistique ».

Un responsable de l’Union africaine a également annoncé qu’une réunion d’experts militaires africains se déroulerait le 5 au 7 février à Yaoundé afin de décider des modalités de cette force. L’organisation panafricaine pense également demander à l’ONU la mise en place d’un fonds de financement de cette force spéciale. Ban Ki-moon a cependant déclaré que la création de la force militaire n’est pas « l’unique solution ». « Il faut s’attaquer aux origines profondes de la propagation de cet extrémisme violent », ajoute-t-il.

Laisser un commentaire