Doha Goals Forum : un contexte propice à de nouvelles relations franco-qatari

Présent lors du dernier Doha Goals Forum organisé à l’Aspire Academy au Qatar par la société Richard Attias & Associates au début du mois de novembre, le secrétaire d’Etat français aux Sports Thierry Braillard, s’est fait le messager de François Hollande pour exprimer tout l’amour de la France pour le sport et les grands événements sportifs. Une visite diplomatique dans le cadre de ce forum Mondial du Sport, destinée à réaffirmer les valeurs françaises et universelles de solidarité et d’équité que le sport véhicule mais également à promouvoir le savoir-faire français dans le cadre de nouvelles relations franco-qatari.

Invité à prendre la parole lors de la soirée d’ouverture de cette troisième édition du Doha Goals aux côtés de Richard Attias et du Premier ministre qatari, le Cheik Tamin Bin Hamad Al-Thani, Thierry Braillard a profité de l’occasion pour exprimer la volonté du chef d’Etat français de s’associer durablement avec le Qatar dans le domaine sportif. « Forts de ces savoir-faire, nous sommes prêts à développer des partenariats avec tous ceux qui comme vous, ici au Qatar, préparez des grands événements sportifs internationaux », a-t-il précisé.

En effet, accompagné de plusieurs chef d’entreprises français prêts à investir au Qatar, la visite de Thierry Braillard semblait donc des plus intéressées. Le secrétaire d’Etat a pu lors de ces trois jours dédiés au Doha Goals rencontrer des entreprises françaises installées à Doha (Eiffage, Lagardère), visiter un centre sportif ultra perfectionné (Aspire Zone) et un laboratoire anti-dopage ultramoderne. Autant d’installations qui soulignent le plus grand intérêt que portent les qataris au développement du sport et leur capacité d’investissements sans limite dans des projets de qualité.

Dans ce cadre, le secrétaire d’Etat français aura finalement conclu sa visite par la signature d’un accord de coopération bilatérale avec son homologue qatari, le ministre des Sports Salah bin Ghanem Al Ali. Un accord qui prévoit notamment l’échange de savoir-faire et de connaissances dans des domaines aussi variés que le suivi médical ou la formation des sportifs. Un partenariat entre le centre Aspire et l’INSEP est également envisagé.

« Les Qataris souhaitent que des fédérations françaises profitent de leurs installations, et ont envie qu’il y ait un vrai échange. On va donc coopérer avec le centre de formation de haut niveau Aspire et échanger nos savoir-faire en s’appuyant sur l’INSEP », a souligné le secrétaire d’Etat à cette occasion.

Laisser un commentaire