Un député a été sanctionné pour avoir dit Madame Le président

L’examen du projet de loi de transition énergétique à l’Assemblé Nationale a été perturbé par le débat de la langue française. Julien Aubert un député de l’UMP du Vaucluse a appelé Sandrine Mazetier, la présidente de la séance du jour, « Madame le président» et Ségolène Royal « Madame le ministre »

La présidente de la séance du jour a demandé à Julien Aubert de la respecter et de suivre le règlement à l’Assemblée en utilisant le féminin pour s’adresser à elle « Madame LA présidente »

Sur LCI, le député s’est justifié mardi, « C’est le Larousse ! « Madame la présidente», c’est la femme du président donc je m’obstine effectivement à parler le français ». « On se heurte à des gens qui veulent politiser la langue avec une espèce de dictature de la pensée », a-t-il ajouté. Julien Aubert a également précisé que « le règlement ne féminise pas les titres ».

Pourtant, sa sanction n’a pas tardé à tomber, le député sera privé ce mois-ci d’un quart de l’indemnité parlementaire qu’il doit percevoir avec un rappel à l’ordre et inscription au procès-verbal. Après cet incident, il continue toujours d’appeler Segolene Royal « Madame le Ministre.

Laisser un commentaire