Des ménages modestes bénéficieront d’aides fiscales et sociales

Avec la réduction d’impôt pour les 6 millions de foyers en 2015, le premier ministre a aussi annoncé que près d’un million de ménages pourront sortir de l’impôt en 2015.

Manuels Valls a confirmé l’abandon des objectifs de réduction du déficit public qui devrait franchir les 4,4% du PIB pour cette année et 4,3 % pour 2015. Le gouvernement prend alors deux ans supplémentaires par rapport à la date à laquelle Paris s’est promis de le faire descendre à -3%. Le premier ministre ressentait le besoin d’offrir d’autres gages à l’aile gauche. Il a alors dévoilé son système de soutien pour les familles modestes tout en envoyant un message à l’Allemagne sur la « volonté de la France de décider seule ce qu’elle a à faire ».

Les frondeurs avaient souvent soulevé le « ras-le-bol fiscal ». Manuels Valls leur a répondu en déclarant : «Nous baissons la pression, car les impôts, par leur accumulation depuis 2010, ont atteint un niveau insupportable pour les Français.» Il a alors confirmé que près de 6 millions de foyers seront touchés par la baisse de l’impôt sur le revenu en 2015. Et ce, «après le premier pas qui a été accompli en direction de plus de 4 millions de ménages, dès cette rentrée»  qui a pu récolter près de 1,2 à 1,3 milliard d’euros de pouvoir d’achat.

Laisser un commentaire