Les États-Unis vendent des « Hellfires » à l’Irak

Pour une somme de 700 millions de dollars, Washington met entre les mains des autorités irakiennes cinq milles Hellfire. Il s’agit du plus grand déstockage de missiles antichars jamais effectué par les États-Unis. Avec cette vente, l’Irak pourra lutter amplement contre les attaques islamiques lancées sur Bagdad.

 

Mardi, la porte-parole des États-Unis confirme que cette vente a déjà obtenu l’avale des membres du département d’État. Le feu vert venant des élus du Congrès suivra très bientôt. Selon le Pentagone, au mois de juillet, les États-Unis ont déjà fourni à Bagdad 466 Hellfires. Depuis janvier 2014, l’Irak a reçu de la part de la puissance mondiale 780 de ces missiles. Pour le mois d’août, l’arrivée de 366 antichars Hellfire en Irak est déjà prévue.

Au départ, le géant Lockheed Martin fabrique les Hellfire pour le Pentagone afin de permettre à ce dernier de viser les rebelles liés à Al-Qaïda. Compte tenu de la situation actuelle en Irak, Washington fait tout son possible pour accélérer la livraison des missiles dans le territoire irakien.

Laisser un commentaire