Trois mois d’emprisonnement pour un proviseur qui s’est masturbé au lycée

Un proviseur du Puy-de-Dôme a écopé d’une peine de trois mois avec sursis pour avoir s’est être masturbé dans le lycée. Cette peine s’accompagne d’une mise à l’épreuve de deux ans avoir la suivie de soins obligatoires, d’après son avocate.

Il a été surpris en train de se masturber dans son bureau devant son ordinateur. « C’est une voisine, logeant dans un immeuble proche du lycée qui l’a aperçu depuis sa fenêtre. Elle a averti l’établissement qui a ensuite fait un signalement auprès du parquet » déclare son avocate à l’AFP.

Des URL de « sites pornographiques mettant en scène des majeurs ayant des relations sexuelles sadomasochistes » ont été trouvées sur son ordinateur. Il a également visité « un site étranger de partage d’images montrant des enfants dénudés, mais en situation d’être exploitée sexuellement » explique l’avocate en affirmant que « son client n’était nullement poursuivi pour détention d’images pédopornographiques ».

Laisser un commentaire