Japon : danser tard le soir est puni par la loi

Une très vielle loi japonaise, récemment dépoussiérée, donne le droit aux policiers d’arrêter les danseurs après une heure du matin s’ils n’ont pas leur « licence ». De plus, il est interdit de danser en intérieur s’il n’y a pas au minimum 66 mètres carrés prévus à cet effet et donc non obstrués. Passer outre cette loi peut conduire à plusieurs semaines d’emprisonnement ou à la fermeture de l’établissement. Une aubaine pour la police japonaise qui pourrait se servir de cette vielle législation pour démanteler certains réseaux de prostitution. En ce sens, Yukata Fukui, une gérante de boite de nuit, explique que, « au début, cette loi a été adoptée pour réguler la prostitution dans les lieux de danse après la Seconde guerre mondiale ».

Laisser un commentaire