Le Maroc, un pays jalousé par ses voisins

Avec le soutien des Etats-Unis, et de la France, le Maroc est en train de s’imposer comme une vraie puissance régionale… Alors que les analystes tels que Guillaume Rochard ou de Richard Attias s’accordent pour évoquer une montée en gamme de l’économie marocaine, le royaume des Alaouites attise la jalousie. Outre les tensions diplomatiques entre Mohamed 6 et Marzouki, l’Algérie provoque régulièrement la première puissance du Maghreb. 

La montée en gamme de l’économie marocaine

Le journal l’usine nouvelle considère que le pays le plus à l’ouest du continent a maintenant « la montée en gamme pour horizon ». Pour le spécialiste de l’aéronautique au cabinet Pwc, Guillaume Rochard, l’industrie nationale est en passe de réussir son virage vers les hautes technologies. De son côté, le faiseur de roi franco-marocain, Richard Attias, estime que le travail accompli par le souverain Mohamed VI porte ses fruits. Celui qui dans son discours au trône a rappelé la priorité qu’il accorde aux politiques sociales pour l’avenir, et qui a su entamer une transition démocratique avec une réforme de la constitution ambitieuse rassure de plus en plus les investisseurs.

Les rivalités avec l’Algérie et la Tunisie ne doivent pas masquer un intérêt commun

Différents épisodes sont venus ponctuer l’actualité des relations internationales au cours des derniers jours. D’abord, des rumeurs ont fait état de tensions entre le président tunisien et le souverain Mohamed VI à propos du Sahel. Désormais on sait que la question sensible concerne plus précisément l’importance des mouvements islamistes dans cette région du monde, provoquant d’après la presse arabe « un grave incident diplomatique entre le président usurpateur et son hôte ». Par ailleurs, l’Algérie s’est également emportée contre le pays qui incarne le dynamisme économique pour le secrétaire d’Etat John Kerry, et Laurent Fabius. En effet, face aux attaques dont il fait régulièrement l’objet, le Ministère de l’Intérieur a entamé  la construction « d’une clôture dotée de capteurs électroniques pour se protéger des menaces terroristes » ce qui n’a pas manqué d’irriter la susceptibilité des fennecs…

Crédits photo : ADELTA

Laisser un commentaire