États-Unis : le malfaiteur ramène le drapeau volé

Lors d’un cambriolage le 30 juin 2014, dans la banlieue de New York, un drapeau américain avait été dérobé avec de nombreux autres objets. Seul problème : le drapeau avait passé 9 mois sur les ruines des fameuses « twin towers » et avait été offert à la famille de Jonathan, un pompier mort pendant le drame.

Cette histoire touchante, relayée par la chaîne CBS, semblait finie lorsque la veuve avait déclaré à la télévision « je ne veux créer d’ennuis à personne. Je ne demande pas que quelqu’un se présente à ma porte avec mon drapeau dans la main. Juste qu’on me le laisse là. ». Elle expliquait ainsi que le drapeau avait une valeur sentimentale énorme.

Il faut croire que le malfaiteur était devant sa télévision ce jour là. En effet, le jour de la fête nationale américaine (4 juillet), le drapeau a été retrouvé devant la porte de la famille avec une excuse : « je suis tellement désolé, je n’avais pas idée ». Comme quoi, on peut être voleur et patriote ! Une vraie American story !

En savoir plus sur CNN

Crédits photo : capture d’écran CBS O2

Laisser un commentaire