Chikungunya : mobilisation importante aux Antilles

Aedes_AlbopictusLe chikungunya a déjà infecté 90 000 personnes aux Antilles. Des actions de mobilisation préventives ont été mises en place par les autorités pour minimiser les cas d’infections.

L’équipe de Valls veut minimiser les dégâts et instaure de nouvelles mesures pour contrer la maladie. Ainsi, des militaires et des sapeurs-papiers ont été envoyés sur le terrais pour renforcer le programme de mobilisation, mais surtout la prévention. Les Antillais sont invités à détruire tous foyers larvaires près de chez eux. Cette action complètera l’opération « coup de poing » mise en place par les autorités.

Le ministère de l’intérieur pense également prévu de mettre en place « un appui de Sécurité civile » pour faire face à l’évolution de l’épidémie. S’ajoute à cela, les autorités prévoient également de faire enlever les épaves de voitures pouvant entrainer la stagnation d’eau. Cette action sera prise en charge par l’État à la hauteur de 50 %.

Laisser un commentaire