Nouvelle Zélande : Des bières gratuites en échange de rats morts

Un rat mort pour obtenir une bière gratuite. Un troc insolite qui a été instauré dans l’université Victoria de Wellington, au nom de l’écologie. En effet, c’est un mouvement qui vise à sauvegarder les espèces en voie de disparition. Explications.

C’est un peu de la faute des anglais, à la base. Ces derniers sont arrivés, quelques siècles auparavant, sur les terres néo-zélandaises en apportant des colonies de rats avec eux, dans leurs bateaux. Le prédateur s’attaque à différentes espèces d’oiseaux en montant dans les arbres et entre en concurrence avec le Weta, un insecte qui n’existe qu’en Nouvelle Zélande. L’écosystème de l’île est alors considérablement chambouler.

Résultat, l’université qui se trouve près d’une réserve naturelle propose de les aider à « réguler » la population du rongeur en échange d’une bière bien fraîche à la cafétéria du campus.

DE plus, le programme tente de régler les problèmes posés par le hérisson. Cependant les associations de protection de l’animal s’y opposent fermement. L’animal serait bien trop mignon pour ça ! Pauvre rat. Tout le monde veut sa peau, parce qu’il est moche.

Laisser un commentaire