Canal + s’engage pour la TNT

Dans le cadre de sa procédure d’achat des chaines D8 et D17, la chaine cryptée a présenté de nouveaux engagements sur les achats couplés pour rassurer l’Autorité de la Concurrence sur l’état de la compétition entre les acteurs de l’audiovisuel. La chaîne du groupe Vivendi a donc déposé une nouvelle notification d’acquisition rue de l’échelle; elle devrait faire l’objet d’un examen attentif dans les prochains jours.

De 2012 à 2014, Canal + veut améliorer son offre

La première proposition de rachat avait eu lieu et avait été approuvée en 2012 par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) et par l’Autorité de la Concurrence (AC). Seulement fin 2013, le Conseil d’Etat considère que le CSA a commis une « erreur d’appréciation » et demande de ce fait, l’annulation du rachat.

L’objectif étant de garantir que la chaine payante qui occupe une part importante du financement des productions françaises, ne se retrouvent pas en situation de position dominante. Comme l’explique à l’époque le Secrétaire Général du groupe, Laurent Vallet : « le Conseil d’État nous demande de retourner devant l’autorité pour encadrer le régime d’achat de ces deuxième et troisième fenêtres ».

Une nouvelle offre proposée le 15 janvier 2014

C’est pour satisfaire à la décision de la haute chambre, que le groupe a présenté une nouvelle notification d’acquisition le 15 janvier dernier. Dans celle-ci, Canal + s’est engagé « à ne pas acheter ces droits couplés pour plus de 20 films pour les deuxièmes et troisièmes diffusions ».

Cet arbitrage a été fait en essayant de minimiser son impact sur l’audience des nouvelles marques du groupe de télévision privée, une opération qui viendra alors conforter la stratégie média de Vivendi. Avant de rendre son appréciation, l’AC a décidé de faire appel au CSA et à l’ARCEP, sa décision devrait être connue à partir du 3 février prochain, en attendant que le « test de marché » révèle son verdict.

Laisser un commentaire