L’organisation internationale de la Francophonie, un travail pour Richard Attias

Choisi par le président du Sénégal, Macky Sall, pour organiser le prochain Sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Richard Attias souhaite mettre en avant ses solutions pour le continent africain. D’origine franco-marocaine, celui qui a grandi au sud de la méditerranée développe à présent son réseau et incarne le nouveau Monsieur Afrique… Spécialisé dans l’organisation des sommets internationaux après son expérience à Publicis, il revient sur sa nouvelle mission dans les studios de RTL…

Professionnaliser la diplomatie économique

L’affaire n’est pas mince, l’OIF représente 77 pays à travers le monde. Son XVème sommet doit être en mesure de marquer un approfondissement des relations des pays membres. C’est avec cet objectif que Richard Attias a proposé ses services à la présidence sénégalaise. L’homme n’a pas eu de mal à faire valoir ses talents. Après avoir occupé la direction de Publicis, il a donc organisé le Forum de Davos, avant de créer le New York Forum Africa (NYFA) et le fond Train My Generation. Interrogé par Yves Calvi, le matin sur RTL, il avait alors ainsi confié l’importance de ces rassemblements pour encourager les investisseurs à venir en Afrique.

Refonder les relations économiques

Malgré toute l’attention portée par le MEDEF et le Conseil français des investisseurs en Afrique(CIAN), la France a vu ses parts de marché sur le continent divisées par 2, passant ainsi de 8 à 16% alors même que la croissance locale devient de plus en plus dynamique. Le rapport McKinsey Lions on the move, et les travaux de la banque africaine de développement (BAD), montrent la portée stratégique de l’Afrique dans la mondialisation. Le rapport commandé par Bercy à l’ancien Ministre des affaires étrangères, Hubert Védrine marque justement la nécessité de refonder nos partenariats économique. Que ce soit sur la liberté de circulation des capitaux ou sur les besoins d’infrastructures, les recommandations rejoignent d’ailleurs les grandes lignes du NYFA 2013, organisé par Richard Attias.

Laisser un commentaire