Où payer moins cher son carburant ?

Alors que le pouvoir d’achat est toujours à la traîne en France, toutes les économies sont les bienvenues, y compris celles liées au carburant. Des solutions existent pour localiser les stations essence les moins chères, certaines étant plus fiables que d’autres.

Le prix de l’essence peut varier significativement d’une station essence à une autre. Si quelques centimes semblent dérisoires dans l’absolu, c’est une autre histoire quand ils sont cumulés sur plusieurs kilomètres. Et tourner indéfiniment afin de trouver la station essence la moins chère est contreproductif. Les gains qui seront ainsi réalisés une fois la station trouvée ne compenseront pas l’essence perdue dans cette quête fnalement inutile.

Internet, encore une fois, apparaît comme étant la solution providentielle. Des comparateurs de prix existent afin de s’approvisionner au meilleur prix et continuent de proliférer sur la toile. Les deux principaux sont www.prix-carburants.gouv.fr, plutôt fiable, car actualisé régulièrement, et Carbeo, pas forcément mis à jour en temps réel par la communauté d’internautes, qui aurait même cessé d’être active sur le site.

Jusque récemment, seuls les tarifs du sans-plomb 95 et du gasoil étaient renseignés sur le site gouvernemental. Mais depuis le 17 juin 2013, l’obligation de publication des prix à la pompe sur le site internet du Gouvernement est étendue au sans-plomb 98. Cette obligation concerne l’ensemble des stations françaises distribuant plus de 500 mpar an.

Cependant les critiques sont nombreuses à l’égard de ces sites. Il a notamment été reproché à Carbeo de négliger l’actualisation des tarifs et de se contenter de copier les prix affichés sur le site du Gouvernement, lui-même dépendant de la bonne volonté des stations-services sommées de communiquer leurs tarifs. Passibles de poursuites si elles ne le font pas, il n’y a aucun contrôle véritable susceptible de les obliger à quoi que ce soit.

En outre, c’est souvent une fois au volant que l’on a besoin de ce genre d’informations. Les applications mobiles existent telles que Mobi carbu + qui fait référence en la matière. Mais il suffit d’effectuer sa recherche dans lieu éloigné de toute civilisation dans lequel le réseau est trop faible pour se retrouver le bec dans l’eau.

Les assistants d’aide à la conduite intégrant ce type d’information dans leurs fonctionnalités constituent une bonne alternative. Munic Live de l’entreprise Mobile devices, lancé début 2013, en a fait l’une des fonctions complémentaires au navigateur de conduite, en plus de l’avertisseur de zones de danger, de l’annuaire, de la météo et de l’aide au stationnement.

Pour véritablement faire des économies, le mieux reste encore d’éviter de prendre la voiture, mais l’on sait bien que ce n’est pas toujours faisable.

Laisser un commentaire