Trop mignon : l’olinguito, dernier mammifère découvert par des scientifiques

C’est une première depuis 35 ans. Une nouvelle espèce animale a été découverte par une équipe de chercheurs du Smithsonian Institution de Washington. Animal solitaire, l’olinguito vit entre 1.600 et 3.000 mètres d’altitude sur les pentes occidentales des Andes, en Amérique du Sud.

L’olinguito, qui a de grands yeux et une fourrure brune, ressemble à un chat avec une tête d’ours en peluche. Il pèse environ 900 grammes et mesure 75 centimètres de long. C’est un petit mammifère carnivore, mais qui se nourrit essentiellement de fruits.

Les zoologistes américains ont annoncé jeudi 15 août la découverte et l’identification de cette nouvelle espèce animale, appartenant à la famille des Procyonidae (celle des ratons laveurs notamment). Après avoir organisé une expédition dans les forêts brumeuses de Colombie et d’Equateur, ils ont appris que les olinguitos descendent rarement des arbres, portent un seul bébé à la fois et sont actifs la nuit.

Kristofer Helgen, responsable de l’équipe de recherche, également conservateur du département des mammifères au musée d’Histoire naturelle de Washington, a déclaré que « la découverte de l’olinguito par la science montre que le monde n’a pas été complètement exploré et renferme encore des secrets ».

Seul point d’ombre : la destruction de l’habitat naturel de l’olinguito. Les chercheurs estiment que 42% de leur habitat historique a déjà été transformé en zones urbaines ou agricoles, ce qui représente un potentiel danger pour la survie de cette espèce mammifère.

Laisser un commentaire