Le poisson mangeur de testicules fait son retour dans les eaux suédoises

Le désormais célèbre pacu, surnommé le « coupeur de testicules », a été aperçu pour la première fois dans les eaux du détroit d’Oresund qui sépare la Suède du Danemark. Sa présence au nord de l’Europe, demeure un mystère.

« Gardez vos maillots de bain si vous vous baignez dans le détroit, ils sont peut être nombreux », indique un responsable du musée d’Histoire naturelle du Danemark. Dès que l’alerte a été donnée par un pêcheur, la semaine dernière, les titres se sont multipliés dans la presse régionale.

Réputé pour sa dentition très similaire à celle des êtres humains, le pacu peut peser jusqu’à 25 kg et mesurer 90 centimètres. L’animal retrouvé dans les eaux suédoises mesurait quant à lui 21 centimètres.

Le pacu, cousin du piranha qui vit généralement en Amérique du Sud, dans le bassin amazonien, s’attaque aux testicules humaines parce que leur forme convient parfaitement à leur gueule. Henrik Carl, expert au musée d’Histoire naturelle, explique que « les pacu mordent parce qu’ils ont faim » en précisant que « les testicules humaines sont juste des cibles naturelles ».

A l’origine, ces poissons munis de dents étaient totalement végétariens et cassaient des noix ou des graines. Mais, face au manque de végétation, ils sont devenus carnivores et se sont attaquées… aux parties intimes des hommes.

Laisser un commentaire