Le caca des vers de terre, indicateur du changement climatique

Selon une récente étude menée par des chercheurs britanniques et publiée dans la revue scientifique Geochimica et Cosmochimica Acta, les excréments des vers de terre seraient un indicateur extrêmement fiable du changement climatique.

Nos chers amis les vers de terre ont en effet une matière fécale, qui jusque là ne semblait être qu’une bizarrerie, mais qui s’avère au final un outil très puissant pour connaître la température terrestre.

Le caca des vers de terre mémorise en effet la température extérieure, parce qu’ils contiennent des petites granules de calcite. Ce minéral capture et conserve la température de l’air à laquelle les excréments ont été produits.

En retrouvant des fossiles d’excréments de vers de terre sur des sites archéologiques, les scientifiques peuvent maintenant établir l’évolution de la température terrestre.

Le professeur Mark Hodson qui a participé à la recherche ne cache pas son enthousiasme face à cette découverte : « Notre étude montre que les calcites [contenus dans les excréments des vers de terre] jouent en fait un rôle important en offrant une fenêtre sur les climats du passé. »

La connaissance de ces climats est d’ailleurs essentielle pour pouvoir déterminer l’évolution future de la température terrestre. Ainsi le caca de vers de terres peut aider les scientifiques à prédire le réchauffement climatique.

Alors la prochaine fois que vous verrez un ver de terre, ayez conscience du rôle hautement scientifique qu’il joue et épargnez-le.

Laisser un commentaire