Elle parle pendant 11 heures pour sauver le droit à l’avortement

Au Texas, une sénatrice américaine, Wendy Davis, a tenu un discours de 11 heures pour empêcher le vote d’une loi restreignant le droit des femmes à l’avortement dans l’état.

Dans l’espoir d’empêcher la majorité démocrate de voter la loi, la sénatrice républicaine du Texas (du parti de Barack Obama) a appliqué un stratagème appelé « filibuster » au Etats-Unis, et qui s’apparente à de l’obstruction parlementaire.

Elle a tenu un discours devant les autres sénateurs texans de 11h18 jusqu’à minuit, heure fatidique pour pouvoir voter la loi.

Cette loi prévoyait d’interdire les avortements au-delà de 20 semaines de gestation et de n’autoriser cette pratique que dans certains centres médicaux sélectionnés. Cette décision aurait entraîné la fermeture de 37 des 42 cliniques qui pratiquent cette intervention au Texas.

La détermination, le courage, et la pugnacité de Wendy ont suscité beaucoup d’admiration. Le Sénat du Texas s’est rempli de spectateur criant aux adversaires républicains : « Laissez-la parler !»

Tous les États-Unis ont été fascinés par la sénatrice : les télévisions ont tenus des éditions spéciales en direct, et 100.000 internautes ont suivis son discours.

La femme politique s’est même faite remarquer par le Président américain qui a tweetté « Ce soir à Austin quelque chose de spécial est en train de se passer »

Et la sénatrice a réussi son coup, puisque la loi n’a pas pu être votée à temps.

Laisser un commentaire