Obésité : même les éléphants sont touchés

Kari Morfield, chercheuse américaine, s’est penchée sur l’état de santé des éléphants peuplant les zoos américains. Et la conclusion est alarmante : de plus en plus de ces animaux sont obèses.

Les éléphants seraient-ils à l’image du public qui vient les admirer dans les zoos ? Trop gros, fainéants, mangeant du pop-corn et buvant des sodas à longueur de journée ? Presque.

Parce que oui, un éléphant, c’est naturellement imposant : ils pèsent entre 5 et 7 tonnes (le record étant de 12 tonnes). Cependant, l’obésité n’est absolument pas naturelle chez lui.

Elle est même dangereuse, tout comme elle l’est pour l’homme : risque de maladie cardiaque, arthrite, problèmes de fertilité … A terme, c’est toute l’espèce des éléphants en captivité qui est en danger, et qui risque même de s’éteindre ! Or, il n’est pas possible de capturer des éléphants pour les enfermer dans des zoos, étant donné que l’espèce est également en voie de disparation à l’état sauvage.

Il faudrait donc commencer par améliorer la nourriture qui leur est distribuée, et privilégier les végétaux : herbes, plantes, fruits, racines … (entre 150 et 250 kg par jour).

Mais il faut également les pousser à faire du sport : plus question de flemmarder dans sa cage, les gros éléphants vont devoir se bouger !

Laisser un commentaire