Comment reconnaître une noyade ?

Les cris de panique, les appels à l’aide, les éclaboussures, la personne qui se débat dans l’eau : tout le monde connaît. C’est une noyade de cinéma : elle n’a absolument aucune ressemblance avec une vraie noyade.

Alors que l’été approche, il peut être bon de se renseigner sur quelques comportements de sécurité à adopter sur les lieux de vacances. Notamment en mer et en piscine, où les dangers, comme les risques de noyade, sont nombreux : surtout si on ne sait pas la reconnaître.

Et c’est très souvent le cas : 50% des enfants qui se noient sont à moins de 23 mètres de leurs parents. Inattention ? Pas toujours. Les parents s’attendent en effet à voir leur enfant se débattre dans l’eau et crier : il n’en est rien. Quelqu’un en train de se noyer ne peut contrôler ni sa voix ni ses mouvements.

Concrètement, quelqu’un qui se noie ne peux pas appeler à l’aide, ni lever les bras. Il restera immobile, les bras à l’horizontale, et les jambes inertes.

Si vous voyez quelqu’un le visage en partie immergé dans l’eau, yeux fermés ou vitreux, les cheveux devant les yeux, qui fait du surplace ou est immobile, faites attention : il ne reste qu’entre 20 et 60 secondes pour le secourir, avant qu’il ne soit submergé.

Pour s’assurer qu’il n’y a pas de danger, il faut demander à la personne si elle va bien : quelqu’un qui se noie ne pourra pas répondre. De même il faut se méfier d’un enfant qui à priori joue dans l’eau : s’il est immobile et silencieux, c’est très mauvais signe.

 

 

 

Laisser un commentaire