Cyber-espionnage : méfiez-vous !

Depuis quelques jours, on entend beaucoup parler du programme de surveillance « Prism », mis en place par les Etats-Unis : celui-ci permet au gouvernement américain de récolter de nombreuses informations sur n’importe quel internaute à travers le monde.

Pour surveiller ce qui se déroule sur le net, les États-Unis ont accès aux données de sites qui sont quotidiennement utilisés : Google (dont Gmail, Google Maps, Google +, Google Drive …) , Yahoo, Facebook, Paypal, Skype, Flickr …

De cette façon, ils peuvent espionner tous les messages (directs ou mails) échangés, les transactions d’argent, les réseaux sociaux, le partage de fichiers et photos, ainsi que la connexion à certains sites.

Pour se prémunir contre ce « flicage », il faudrait s’habituer à utiliser d’autres sites que ceux dont on a pris l’habitude : souvent moins connus, ils sont pourtant tout aussi efficaces que la trilogie Google-Apple-Microsoft.

Le site Prism-break a recensé ces sites plus confidentiels. A retenir, il vaut mieux utiliser Firefox que Chrome en navigateur, DuckDuckGo ou Qwant en moteur de recherche plutôt que Google, Bitmessage ou Thunderbird à la place de Gmail ou hotmail, ownCloud pour le stockage des données au lieu de Dropbox ou Google Doc, Jitsy plutôt que Skype…

Grâce à ces alternatives, il est possible de naviguer sur Internet sans laisser de traces, et en se protégeant contre toute forme de cyber-espionnage.

 

 

Laisser un commentaire